ActuFinances.fr

Dans l'attente de la Fed et des décisions de la BCE

La Fed, dont la réunion du comité de politique monétaire débute mardi et se poursuit mercredi, est confrontée à un affaiblissement de la croissance et à un chômage persistant qui nourrissent les anticipations d'une nouvelle phase d'assouplissement quantitatif.
"Au regard des attentes... et de quelques désaccords dans les milieux politiques concernés sur l'ampleur du soutien de la banque centrale aux pays de la zone euro sous pression, il n'est pas inconcevable que les annonces déçoivent le marché" préviennent plusieurs analystes.


Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note indécise mardi après trois séances consécutives de forte hausse, les investisseurs adoptant une position prudente avant les décisions de la Réserve fédérale et de la Banque centrale européenne (BCE) attendues mercredi et jeudi.

À Paris, le CAC 40 est quasi stable avançant de 0,05% (+1,64 point) à 3.321,90 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,42% et à Londres, le FTSE recule de 0,05%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,15%.

La poursuite des publications de résultats au titre du deuxième trimestre avec les annonces parfois décevantes d'une série de poids lourds de la cote européennes comme BP, Deutsche Bank ou UBS, pénalisés par la dégradation de l'activité, pèse aussi sur la tendance.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a suscité de vives attentes en déclarant jeudi dernier que l'institution monétaire était "prête à faire tout ce qu'il faudra pour préserver l'euro".

La Fed, dont la réunion du comité de politique monétaire débute mardi et se poursuit mercredi, est confrontée à un affaiblissement de la croissance et à un chômage persistant qui nourrissent les anticipations d'une nouvelle phase d'assouplissement quantitatif.

"Au regard des attentes... et de quelques désaccords dans les milieux politiques concernés sur l'ampleur du soutien de la banque centrale aux pays de la zone euro sous pression, il n'est pas inconcevable que les annonces déçoivent le marché" préviennent plusieurs analystes.

Les contrats à terme sur Or étaient en hausse durant la séance en Asie ce Mardi.

Les doutes des investisseurs pèsent sur le pétrole, le Brent ne parvenant pas à se maintenir au-dessus du seuil des 106 dollars le baril et cédant 0,4% à 105,78 dollars le baril.


EURO/USD :

La paire EUR/USD est descendue jusqu'à 1.2249 en fin de séance asiatique, son cours le plus bas du jour, puis s'est stabilisée vers 1.2262, arrachant 0.02%.


La devise européenne a par ailleurs grignoté quelques pouces de terrain sur la livre sterling et le yen, l' EUR/GBP frémissant de 0.03% pour se hisser à 0.7806 et l' EUR/JPY se hissant de 0.06% vers 95.89.


Sylvain Brenner manager de compte chez optionclick.com




Article paru le : 29-03-2013 à 11:56:16


     Actualités économiques & financières du crédit et des banques. Plan du site