ActuFinances.fr

Dans l'attente du PIB américain!

Cet après-midi, les investisseurs attendent la première estimation du PIB américain du deuxième trimestre, qui pourrait jouer en faveur d'un nouvel assouplissement monétaire de la Fed. Selon les économistes interrogés par Reuters, la croissance devrait être de 1,5%, son rythme le plus faible depuis le premier trimestre 2011 du fait d'une faible demande de voitures.

Les principales Bourses européennes marquent une pause vendredi, après leur envolée de la veille, les propos du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, ayant réveillé les espoirs de voir la BCE prendre des mesures énergiques pour sauver l'euro.
La Bourse de Paris a ouvert en légère hausse vendredi , le CAC 40 progresse encore de 0,27% à 3.214,88 points vers 7h45 GMT, après avoir bondi de 4,07% la veille. À Francfort, le Dax cède 0,14% et à Londres, le FTSE est stable.

La BCE est prête, dans le cadre de son mandat, à faire tout son possible pour assurer la pérennité de l'euro, a déclaré jeudi son président, évoquant notamment des mesures pour faire baisser les coûts de financement de certains Etats.

Le marché espère de plus en plus que la BCE décidera la semaine prochaine, à l'occasion de sa réunion de politique monétaire, de relancer son programme de rachat d'obligations souveraines ou de prendre d'autres mesures de soutien aux Etats fragilisés de la zone euro, alors que de mauvaises statistiques économiques pourraient inciter la Réserve fédérale des Etats-Unis, de son côté, à des mesures d'assouplissement monétaire pour soutenir l'économie américaine.

Cet après-midi, les investisseurs attendent la première estimation du PIB américain du deuxième trimestre, qui pourrait jouer en faveur d'un nouvel assouplissement monétaire de la Fed. Selon les économistes interrogés par Reuters, la croissance devrait être de 1,5%, son rythme le plus faible depuis le premier trimestre 2011 du fait d'une faible demande de voitures.

CHANGES - L'euro se maintient au-dessus de 1,2280 dollar vers 7h35 GMT, après avoir touché un plus haut de 1,2330 la veille, en première réaction aux déclarations de Mario Draghi.     

Certains analystes pensent que la monnaie unique peut continuer sur sa lancée à court terme étant donné le changement notable dans les intentions exprimées par Mario Draghi. D'autres pensent toutefois que l'euro pourrait continuer à souffrir tant que la BCE ne sera pas passée aux actes, les prochains supports techniques étant estimés à 1,20 dollar, puis à 1,1875.

EUR/USD pivot a 1.21851 1.2208
Résistances 1,2276 – 1,2227 – 1,2264 – 1,2185 – 1,2262 – 1,2304 – 1,2431 – 1,2764

PÉTROLE – Le baril poursuit sa hausse, entamant sa quatrième séance de hausse d'affilée en attendant le PIB américain. Le "rally" de l'euro contre dollar favorise l'achat de matières premières comme le pétrole, le cuivre et l'or.

Sylvain Brenner manager de compte chez optionclick.com


Article paru le : 29-03-2013 à 11:42:50


     Actualités économiques & financières du crédit et des banques. Plan du site