10 conseils pour recruter un nouveau syndic

choisir-syndic

Quand vous avez fait le choix de changer de syndic, l’étape de recrutement du nouveau syndic ne vous a peut-être pas tout de suite sautée aux yeux. Maintenant que vous y êtes confrontés, vous pataugez sans trop savoir par où commencer. Voyons ensemble les 10 meilleurs conseils pour recruter un nouveau syndic.

Les critères

Avant de se lancer dans des recherches fastidieuses, il est primordial d’établir une liste de critères importants pour l’ensemble de la copropriété. Vous pouvez par exemple définir le nombre de visites annuelles que vous souhaitez et le nombre de réunions avec le conseil syndical s’il y en a un par exemple. Les pouvoirs du syndic sont divers et le candidat doit répondre à chacun d’entre eux. Lister droit et obligation du syndic peut vous permettre d’y voir plus clair.

Pour en savoir plus sur le syndic de copropriété, rendez-vous sur cet article dédié à ce sujet.

Vérifiez ses garanties

Avant d’entamer quoi que ce soit comme démarches, il est primordial de contrôler les garanties du syndic candidat. Il doit disposer de deux garanties :

  • Une assurance responsabilité civile professionnelle qui couvrira les dommages liés à son activité et qui fait office d’assurance de copropriété
  • Une garantie financière qui indemnise les copropriétaires en cas de faillite

Vous pouvez demander les attestations pour le justifier. Vous pourrez ainsi avoir un aperçu du respect du droit et obligation du syndic concerné.

Sa spécialité

Ça ne saute pas toujours aux yeux, mais un syndic est bien souvent spécialité dans un type d’immeuble. Certains travaillent plutôt avec des copropriétés neuves, d’autres avec des copropriétés recevant du public, ou encore certains avec ce qu’on appelle des immeubles de grandes hauteurs. Pour la savoir, il suffit de demander lors de votre entrevue le pourcentage de copropriétés qui ont les mêmes caractéristiques que la vôtre. Les pouvoirs du syndic entrent dans le cadre de la gestion, de la conservation et de l’entretient de l’immeuble qu’il gère. Ses méthodes dépendront souvent de sa spécialité.

travaux dans copropriété

Demandez plusieurs devis

Lorsque vous commencer vos recherches n’hésitez pas à faire une demande de plusieurs devis. Cette étape vous permettra de dégrossir les candidats en éliminant directement ceux qui ne rentrent pas dans le budget.

Syndic en ligne

Cela peut paraitre surprenant, mais il existe des syndics en ligne. Ce type de syndic assurent la gestion comptable et administrative de l’immeuble pendant que les propriétaires surveillent et tiennent eux même les réunions. Cette gestion est recommandée par exemple pour la copropriété de moins de 15 lots qui ne présentent pas de particularités.

Dans la même dynamique, existent les syndics digitaux. Ils n’ont pas d’agence mais utilisent un référent pour se déplacer et se présenter aux assemblées générales ou dans l’immeuble dès qu’il y a nécessité. En savoir plus sur le syndic de copropriété en ligne, n’hésitez pas à en contacter plusieurs pour vous faire une idée. Malgré le statut digital, il reste indispensable de confirmer la souscription de l’assurance de copropriété.

Epluchez les tarifs

Les contrats de syndics sont règlementés. La quasi-totalité des prestations sont forfaitisée. Quelques tâches seulement sont facturées séparément. La question de l’assemblée générale est importante. Si votre forfait prévoit une assemblée générale pendant les heures de bureau, et au vu de la durée des assemblée générales vous êtes certains de payer des honoraires supplémentaires chaque année.

Contrôler la conformité du contrat type

Depuis 2015, les syndics concluant ou renouvelant leur sont dans l’obligation de respecter un contrat type, défini par le nouveau décret. Ce décret prévoit que des prestations doivent être facturer à titre forfaitaire et non pas indépendamment. Le contrat ne doit jamais faire mention des locataires de l’immeuble. Aucun lien n’existe entre les deux. Si le candidat ne respecte pas cette obligation, posez vous des questions.

Le prix des prestations hors forfait

Connaitre le forfait, c’est une chose. Mais il convient d’avoir un recul sur les prestations indépendantes. Elles font l’objet d’une liste définie par le décret n° 2015-342 du 26 mars 2015. Mais aucune règlementation ne prévoit de contrôle. Ainsi, certains syndics ont augmenté le prix des prestations particulières afin de pouvoir réduire le coût de leur forfait. Aucune prestation ne doit être en lien avec les locataires.

Posez des questions

Posez des questions ouvertes auxquelles votre candidat devra argumenter et expliquer ses méthodes de travail. Par exemple, demandez-lui le nombre de lots gérés qui est un bon indicateur.

Demandez ses références

N’hésitez pas à demander les références du syndic candidat ! s’il vous les donnes, c’est très bon signe et preuve qu’il n’a rien à cacher.

Trouver le bon syndic n’est pas chose facile. Il n’y a pas de garantie que ce soit le bon tout de suite. Toutefois, en suivant ces conseils, il y a quand même de fortes chances que vous choisissiez un syndic conforme à vos attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.