Pour améliorer la rentabilité de votre entreprise sur le long terme, une excellente maitrise de votre gestion financière est indispensable. Pour cela, vous devez vous servir d’outils tels que le levier opérationnel. Le blog Actu Finances vous dit tout sur cette notion fondamentale en contrôle de gestion.

Qu’est-ce que le levier opérationnel ?

Le levier opérationnel (LO) est un outil qui permet d’analyser la sensibilité du résultat par rapport au chiffre d’affaires (CA) réalisé par la société. Concrètement, il représente la variation du résultat de l’entreprise par rapport à celle des revenus enregistrés. Pour rappel, le résultat désigne le chiffre d’affaires diminué des charges de la société et le CA est l’ensemble des ventes de produits et/ou de services réalisées.

La détermination du levier opérationnel vous aide à mesurer à quel point le résultat fluctue en fonction des changements de son activité professionnelle. Grâce à ce calcul, vous comprendrez mieux comment la variation de votre CA peut impacter (positivement ou négativement) la marge bénéficiaire de votre société.

Quel est le mode de calcul du levier opérationnel ?

Il existe deux formules de calcul du levier opérationnel pour votre entreprise. La première technique est basée sur la marge sur coûts variables (MCV) et le résultat. La formule est la suivante : Marge sur coûts variables/résultat.

Vous devrez donc déterminer la marge sur coût variable en amont. Pour cela, il suffit d’obtenir la différence entre votre CA et vos frais variables. Le résultat est quant à lui déterminé par la différence entre le chiffre d’affaires et les coûts globaux de l’entreprise (coûts variables + frais généraux).

Lire aussi :  La révolution du management à distance : comment gérer une équipe en télétravail ?

La deuxième formule de calcul du LO est : pourcentage de variation du résultat/pourcentage de variation du CA. Pour l’utiliser, vous devrez exploiter vos données prévisionnelles. Le pourcentage de variation du résultat est égal à : variation du résultat/résultat. La même formule est appliquée pour le pourcentage de variation du chiffre d’affaires.

Pour calculer le levier opérationnel de manière directe, vous pouvez donc utiliser la formule suivante :

(Variation du résultat/résultat)/(Variation du CA/CA).

calcul du levier opérationnel

Illustration du calcul du levier opérationnel d’une entreprise

Sur une année N, l’entreprise BAF a réalisé un CA de 200 000 euros. Ses charges variables (CV) s’élèvent à 20 000 euros et ses frais généraux sont estimés à 60 000 euros. L’année d’après (N+1), le CA sera égal à 300 000 euros, le CV passera 40 000 euros et les frais généraux resteront de 60 000 euros.

Avec la méthode de calcul sur le MCV et le résultat, le LO sera de 1,5, soit MCV/résultat = (200 000 – 20 000)/(200 000 – 20 000 – 60 000) = 180 000/120 000 = 1,5.

Pour employer la méthode sur les pourcentages de variation, voici le processus à suivre :

  1. Résultat N = 200 000 – 20 000 – 60 000 = 120 000
  2. Résultat N+1 = 300 000 – 40 000 – 60 000 = 200 000
  3. Pourcentage de variation du résultat = (200 000 – 120 000)/120 000 = 0,666 666 67
  4. Pourcentage de variation du CA = (300 000 – 200 000)/200 000 = 0,5
  5. Pourcentage de variation du résultat/pourcentage de variation du CA = 0,666 666 67/0,5 = 1,33

Les résultats sont légèrement différents, mais cela s’explique par le fait que les coûts fixes sont conséquents. Si le CA augmente de 0,5 %, le résultat connaitra une hausse de 1,33 % et vice-versa.

Lire aussi :  Pourquoi se former en pathologie du bâtiment

La méthode sur les pourcentages de variation est la plus pertinente, car, quel que soit le changement en N+1, le LO déterminé avec la première formule restera le même, soit 1,5. En revanche, si les charges fixes évoluent en N+1 et passent à 90 000 euros par exemple, cette méthode permet de se rendre compte que le LO passe à 0,20.

Interprétation des résultats

Les deux techniques n’offrent pas le même résultat, car la méthode sur le MCV et le résultat ne prend pas en compte l’augmentation des coûts fixes. Celle sur les pourcentages de variation est plus adaptée pour les entreprises qui subissent régulièrement des changements et dont les frais évoluent.

Grâce à un levier opérationnel pertinent, vous pourrez prendre des décisions plus éclairées sur la façon dont vous ferez évoluer votre activité. Si votre LO est élevé, vous devez accroitre vos ventes afin d’augmenter votre marge bénéficiaire. En revanche, si ce paramètre est faible, vous devrez vous focaliser sur la réduction des coûts pour renforcer la rentabilité de l’entreprise.

Par ailleurs, le levier opérationnel vous aide à mieux évaluer les risques liés aux fluctuations du chiffre d’affaires. Avec un LO élevé, une baisse de revenus entrainera systématique une réduction plus importante de la marge bénéficiaire.

Si vous envisagez de lancer un nouveau produit dans le cadre de la croissance de votre entreprise, le LO vous offrira enfin la possibilité d’évaluer l’impact futur sur votre rentabilité.

Comment augmenter le levier opérationnel ?

Il existe plusieurs façons pour augmenter le levier d’exploitation d’une entreprise. Une hausse de production est idéale, car elle aide à répartir les coûts fixes sur un plus grand nombre d’articles. Par conséquent, les frais généraux par unité baissent.

Lire aussi :  Une communication à votre image : faites le choix de goodies écologiques

L’automatisation des processus est également une piste à exploiter pour obtenir un LO élevé. Cette solution permet de réduire les coûts variables et de lisser les coûts fixes. En conséquence, ces frais sont répartis sur un grand volume de produits, ce qui permet d’atteindre un niveau de levier opérationnel élevé.

Comments are closed.