Qui est Lyft le concurrent d’Uber ?

Lyft_concurent-uber

Lyft ne dit pas encore grand-chose à la plupart des gens. Pourtant, c’est une entreprise qui compte dans la niche des voitures avec chauffeurs (VTC) développée par Uber, le numéro 1 du secteur. Principal concurrent de ce dernier, Lyft réalise d’énormes prouesses depuis quelques années.

Une croissance rapide

Basée à San Francisco, l’entreprise américaine Lyft est spécialisée dans la mise en contact de conducteurs réalisant des services de transport avec les utilisateurs souhaitant ces mêmes services, cela via une application en ligne similaire à celle d’Uber. Créé en 2012 par Logan Green et John Zimmer, respectivement directeur général et président, Lyft se distingue depuis plusieurs années par une très forte croissance avec un chiffre d’affaires en constante augmentation. Entre 2016 et 2018 par exemple, son volume d’activité s’est vu multiplié par 7.

Un champion en termes de mobilisation de fonds

Dans le secteur de la réservation de voitures avec chauffeur, Lyft est le champion en matière de mobilisation de capitaux. En 2016, l’entreprise a réussi à lever des fonds d’un montant de 1 milliard de dollars, dont une bonne partie destinée au financement des recherches concernant la voiture autonome. Un an plus tard, elle mobilise jusqu’à 600 millions de dollars pour financer sa croissance et se rapprocher un plus de son challenger.

Lyft réussit d’ailleurs à talonner Uber sur le terrain de la mobilisation des capitaux en devenant récemment la première entreprise du secteur à s’introduire en bourse. Le 29 mars 2019, elle réalise son introduction à la bourse de New York sur le Nasdaq, avec une valorisation record de près de 25 milliards de dollars, la plus importante sur ce marché financier, mais aussi aux États-Unis depuis le record d’Alibaba en 2014.

Des investisseurs confiants malgré des pertes successives

Lyft n’a toujours pas réalisé de bénéfices depuis sa création. L’entreprise affiche d’importantes pertes d’une année à l’autre, malgré sa croissance rapide digne d’une startup. En 2017 par exemple, elle annonçait une perte de 688 millions de dollars, un déficit qui s’est accru en 2018, passant à 911 millions de dollars.

Ces pertes successives n’ont cependant pas refroidi l’ardeur des investisseurs qui croient fortement au modèle économique du dauphin d’Uber. L’action de la société a d’ailleurs gagné en valeur (près de 9 %) dès sa première cotation. Lyft évolue en effet dans un secteur d’activité qui n’est qu’à ses débuts, et les investisseurs parient sur une croissance prometteuse à long terme, portée par un inéluctable changement d’habitudes des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *