Renégocier son prêt immobilier

renégocier-pret-immo

Trouver un prêt avec un taux plus faible est bien mais il faudra encore penser aux différentes dépenses liées à ce changement notamment aux pénalités de remboursement anticipées.

Souscrire un prêt (et notamment un prêt immobilier) est un acte qui engage souvent sur le long terme (15-20 voir même 25-30 ans). Les conditions d’octrois d’un prêt et notamment les taux d’intérêts peuvent fluctuer et beaucoup évoluer dans le temps.

Ainsi un prêt contracté à une période avec un taux donné aurait pu être contracté quelques années plus tard à un taux plus faible par rapport aux taux du marché en vigueur (pour un bien donné et une situation donnée équivalente).

Si depuis que vous avez fait votre prêt les taux ont baissé, vous pouvez essayer de renégocier votre prêt bancaire. La première question est: A qui vais-je faire cette demande de renégociation ? En premier lieu, à celui qui vous a prêté au départ c’est-à-dire votre banque.

Vous pouvez toujours arguer auprès de votre banquier que vous désirez revoir votre prêt car les taux ont évolué depuis la période où vous aviez fait votre prêt immobilier. Sachez que par définition votre banquier n’aime pas ce genre de choses et va tout faire pour vous dissuader de le faire car si vous cherchez à y gagner forcément lui va y perdre.

Renégocier directement avec sa banque reste tout de même le meilleur moyen. Mais si celle-ci vous oppose un non ferme et définitif, vous pourrez vous rediriger vers d’autres organismes bancaires qui seront eux certainement prêts à vous recevoir pour obtenir un nouveau client.

Si vous ne vous sentez pas capable de gérer seul tout cela, vous pouvez demander l’aide d’un courtier qui vous aidera à monter votre projet et pourra trouver des organismes prêts à vous suivre. Notez bien que ce courtier demandera des frais et pensez à bien les intégrer dans votre démarche.

Trouver un prêt avec un taux plus faible est bien mais il faudra encore penser aux différentes dépenses liées à ce changement notamment aux pénalités de remboursement anticipées. En effet, changer de banque et d’organisme implique que vous remboursiez la totalité du prêt à l’organisme à qui vous aviez souscrit le prêt au départ. Il va donc falloir faire en sorte de tenir compte de ce coût dans le montant du nouveau prêt.

Enfin, ne pensez à cette éventualité que si le montant restant de votre prêt est supérieur à 50000€ car sinon cela n’a pas de réelle utilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *