Trouver un prêt avec un taux plus faible est bien mais il faudra encore penser aux différentes dépenses liées à ce changement notamment aux pénalités de remboursement anticipées.

Souscrire un prêt (et notamment un prêt immobilier) est un acte qui engage souvent sur le long terme (15-20 voir même 25-30 ans). Les conditions d’octrois d’un prêt et notamment les taux d’intérêts peuvent fluctuer et beaucoup évoluer dans le temps.

Ainsi un prêt contracté à une période avec un taux donné aurait pu être contracté quelques années plus tard à un taux plus faible par rapport aux taux du marché en vigueur (pour un bien donné et une situation donnée équivalente).

Si depuis que vous avez fait votre prêt les taux ont baissé, vous pouvez essayer de renégocier votre prêt bancaire. La première question est: A qui vais-je faire cette demande de renégociation ? En premier lieu, à celui qui vous a prêté au départ c’est-à-dire votre banque.

Vous pouvez toujours arguer auprès de votre banquier que vous désirez revoir votre prêt car les taux ont évolué depuis la période où vous aviez fait votre prêt immobilier. Sachez que par définition votre banquier n’aime pas ce genre de choses et va tout faire pour vous dissuader de le faire car si vous cherchez à y gagner forcément lui va y perdre.

Renégocier directement avec sa banque reste tout de même le meilleur moyen. Mais si celle-ci vous oppose un non ferme et définitif, vous pourrez vous rediriger vers d’autres organismes bancaires qui seront eux certainement prêts à vous recevoir pour obtenir un nouveau client.

Lire aussi :  Présentation du nouveau dispositif Denormandie

Si vous ne vous sentez pas capable de gérer seul tout cela, vous pouvez demander l’aide d’un courtier qui vous aidera à monter votre projet et pourra trouver des organismes prêts à vous suivre. Notez bien que ce courtier demandera des frais et pensez à bien les intégrer dans votre démarche.

Trouver un prêt avec un taux plus faible est bien mais il faudra encore penser aux différentes dépenses liées à ce changement notamment aux pénalités de remboursement anticipées. En effet, changer de banque et d’organisme implique que vous remboursiez la totalité du prêt à l’organisme à qui vous aviez souscrit le prêt au départ. Il va donc falloir faire en sorte de tenir compte de ce coût dans le montant du nouveau prêt.

Enfin, ne pensez à cette éventualité que si le montant restant de votre prêt est supérieur à 50000€ car sinon cela n’a pas de réelle utilité.

Que faut-il savoir sur le prêt immobilier ?

Vous savez à présent tout ce qu’il faut savoir sur la renégociation d’un prêt immobilier. Ceci permet, entre autres, d’obtenir un pret immobilier dans une autre banque que la sienne. Néanmoins, lorsqu’il s’agit des prêts immobiliers, les éléments à avoir bien en tête sont bien plus nombreux.

Lire aussi :  10 conseils pour recruter un nouveau syndic

En quoi consiste le prêt immobilier ?

Il est évidemment très utile de savoir comment renégocier un prêt immobilier. Cependant, avant toute chose, il faut être au point sur la nature d’un crédit de ce type. De nombreuses personnes savent qu’il s’agit d’un emprunt d’argent destiné à financer un projet immobilier mais sans en connaître les détails.

Si cette situation vous est familière, sachez qu’il s’agit d’un emprunt effectué auprès d’une banque. Ce crédit peut bien évidemment servir à acheter un bien, mais pas uniquement.

Avec un prêt immobilier, il est également possible de financer la construction d’une maison. Vous pouvez aussi utiliser cet argent pour réaliser des travaux de grande ampleur.

Comme tout crédit, celui-ci fonctionne sur la base d’un prêt, puis d’un remboursement avec des intérêts.

Quels frais sont à prendre en compte avec un prêt immobilier ?

Lorsqu’il s’agit d’un prêt immobilier, il est important d’avoir plusieurs éléments bien en tête. Le premier concerne bien sûr le montant emprunté auprès de la banque. Un autre élément crucial est le taux d’intérêt. Cela correspond à la somme supplémentaire que vous allez verser à la banque au cours de la phase de remboursement du prêt.

Si vous avez connaissance de ces deux montants, vous pouvez connaître celui des mensualités. Il s’agit de la somme que vous remboursez chaque mois.

Il y a également d’autres frais qui sont à considérer dans le cas de ce type de crédit. Il s’agit notamment des frais de notaire, de ceux de garantie ainsi que les frais liés à l’assurance emprunteur.

Lire aussi :  Assurance emprunteur : guide pour bien choisir

Comment trouver la meilleure offre de prêt ?

Lorsque l’on a besoin d’un prêt immobilier, que ce soit pour l’achat d’un bien ou alors pour des travaux, il est logique de chercher la meilleure offre.

Demander des informations à sa banque

La première étape si vous souhaitez souscrire un crédit immobilier est de vous rendre dans votre banque. Votre banquier pourra alors étudier avec vous votre dossier. Il pourra vous présenter les diverses possibilités qui s’offrent à vous parmi les différents types de prêts immobiliers qui existent.

Le banquier pourra également vous présenter le taux d’intérêt qui correspond au crédit que vous souhaitez souscrire.

Chercher les meilleures offres auprès d’autres banques

Les propositions de votre banque vous semblent peu intéressantes ? N’hésitez surtout pas à chercher des renseignements chez les autres banques. Cela vous permettra de connaître leurs propositions concernant les prêts immobiliers.

Les taux d’intérêt pratiqués peuvent différer en fonction de la banque. C’est donc un bon moyen de dénicher une offre de prêt qui soit plus avantageuse pour vous. Une fois tous les renseignements en votre possession, vous pouvez utiliser un simulateur pour effectuer des comparaisons.

Comments are closed.