Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les courtiers en ligne et leur rôle pour votre investissement financier.

Au cours des dernières années, les plateformes de trading ont gagné en popularité et surtout en rentabilité. Elles attirent en particulier les passionnés d’investissement qui souhaitent obtenir des revenus passifs et diversifier leur portefeuille financier. Le site Actu Finances vous explique tout ce que vous devez savoir sur les courtiers en ligne.

Introduction aux courtiers en ligne

Sur le marché boursier, le courtier en ligne (ou broker) exerce en tant qu’intermédiaire entre un investisseur particulier (trader) et les marchés financiers. Il se charge d’exécuter les ordres de vente ou d’achat au nom des investisseurs par le biais d’une plateforme de trading numérique. Selon le cas, les transactions se déroulent dans un navigateur web ou sur une application installée sur PC, smartphone ou tablette.

Certaines plateformes de courtage comme Freedom finance sont accessibles à la fois dans un navigateur et à partir d’une application. Vous pouvez ainsi investir plus sereinement à tout moment et de n’importe quel endroit du monde.

Évolution des courtiers en ligne

Le marché des courtiers en ligne a connu une évolution significative sur les dernières années. Les points clés de cette transition incluent :

  • la tendance à la gamification,
  • le modèle « zéro commission »,
  • la montée en puissance des néo-brokers.

Ces derniers opèrent avec le passeport européen, puis proposent des services de courtage plus agiles et adaptés aux besoins des investisseurs modernes.

Lire aussi :  Comment se former au trading ?

investissement financier

La technologie au service des courtiers en ligne

Les courtiers en ligne exploitent deux grandes innovations technologiques. Le copy trading permet aux traders débutants de prendre les mêmes positions que les investisseurs expérimentés. Le social trading favorise quant à lui plutôt le partage d’information et d’analyse entre investisseurs.

La transformation digitale, l’automatisation des tâches et l’exécution rapide des ordres sans intervention représentent aussi des atouts majeurs de la présence grandissante de la technologie dans la profession.

Avantages des courtiers en ligne

Les courtiers en ligne sont très appréciés par les traders ou investisseurs particuliers pour plusieurs raisons. Toutes les opérations et commandes se faisant à distance, ces intermédiaires simplifient l’accès au courtage sur les marchés boursiers et l’activité en elle-même. Si un produit financier vous intéresse, vous pouvez passer un ordre directement à votre courtier en quelques secondes et réaliser des transactions en continu.

Avec ce type de prestataire, vous bénéficiez des mêmes règles que les courtiers traditionnels. Vous pouvez ainsi recevoir des conseils de qualité, spécifiquement dans le choix des ETF (Exchange Traded Funds), des obligations et autres produits dérivés. Les courtiers en ligne proposent également des formules et des frais plus compétitifs comparativement à leurs homologues traditionnels.

Perspectives futures

Dans un contexte de forte volatilité des marchés depuis le coronavirus, le secteur du courtage en ligne a trouvé un second souffle. Les plateformes attirent de plus en plus d’investisseurs, en particulier des jeunes actifs et dynamiques. À cela s’ajoutent les nombreux efforts des acteurs du secteur pour favoriser la démocratisation du trading entre particuliers.

Lire aussi :  Changer de devises sans commission : quelles solutions ?

Certains acteurs du domaine comme Robinhood sont toutefois critiqués pour des conflits d’intérêts et des modes de redistribution de dividendes opaques. De nombreuses questions subsistent aussi sur les leviers de croissance à privilégier par les courtiers en ligne et les évolutions du jeu concurrentiel auxquels seront confrontés les intermédiaires traditionnels.

Face à ces enjeux, la transparence et l’innovation apparaissent comme les clés de voûte pour gagner la confiance des investisseurs et naviguer dans le futur incertain des marchés financiers.

Comments are closed.