Pour améliorer la qualité de vie des citadins et rendre la ville plus adaptative, le concept de développement durable de la Smart City s’appuie sur de nouvelles technologies comme le M2M. Ce dernier apparaît donc comme une solution intelligente pour assurer une bonne gestion de tri des déchets. Il permet de réduire l’empreinte environnementale conséquente pour les villes connectées. Découvrez comment le M2M peut aider dans la surveillance des systèmes de gestion des déchets dangereux.

Compréhension des déchets dangereux

Aussi appelés déchets toxiques, les déchets dangereux sont des matières indésirables qui présentent des risques potentiels pour la santé de l’homme et de l’environnement. Ils contiennent en effet des éléments toxiques ou dangereux et leur gestion, ainsi que leur valorisation sont soumises à une réglementation particulière.

Les déchets dangereux présentent en effet une ou plusieurs des propriétés de dangers énumérées à l’annexe I de l’article R. 541-8 du Code de l’environnement. On distingue 15 propriétés qui peuvent rendre un déchet dangereux. Elles sont numérotées de HP1 à HP15 (explosif, comburant, inflammable, irritant, corrosif, infectieux, cancérogène, mutagène, nocif, écotoxique…). Les déchets dangereux peuvent être de différentes natures à savoir : solide, organique (solvants, hydrocarbures…), gazeuse ou minérale (boues d’hydroxydes métalliques, acides…).

Pour énoncer quelques exemples de déchets dangereux, on peut citer l’amiante, les fluides frigorigènes, les huiles minérales et synthétiques, les piles et accumulateurs, les polychlorobiphényles (PCB) et les polychloroterphényles (PCT). Ces derniers étaient principalement utilisés comme lubrifiant dans les appareils électriques, le traitement du métal, les peintures, les soudures et les adhésifs. Ils sont interdits en France depuis 1987.

Lire aussi :  Se lancer dans une carrière UX/UI : le guide complet

Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) (médicaments et dispositifs médicaux usagés) sont aussi des exemples de déchets dangereux.

Qu’est-ce que le M2M ?

On peut définir le M2M ou Machine-to-Machine comme une technologie mise en place pour assurer la communication directe entre des dispositifs électroniques, sans intervention humaine. Pour fonctionner, il utilise des cartes SIM M2M ou des cartes multi-opérateurs intégrées dans des capteurs et dans des dispositifs connectés.

Le rôle de ces capteurs est de collecter des données et de les transmettre à une plateforme centrale pour traitement. Ces données seront ensuite analysées grâce à une intelligence artificielle (IA). Dans le cadre de la gestion des déchets dangereux, les dispositifs connectés peuvent être des poubelles urbaines intelligentes ou des bennes urbaines connectées.

Le M2M peut être utilisé dans différents domaines et les secteurs les plus ciblés sont le transport, l’énergie, la gestion de l’eau, ainsi que la gestion des déchets. Il va donc falloir caractériser et classifier ces derniers en optant pour un forfait M2M qui répond à vos besoins, car, en tant qu’entrepreneur, vous produisez certainement des déchets.

poubelle connectée

Les avantages du M2M dans la surveillance des systèmes de gestion des déchets dangereux

La gestion des déchets dangereux est un véritable enjeu de santé publique et d’environnement. Les agents toxiques contenus dans ces déchets ont des conséquences néfastes sur la santé, sur la biodiversité et le climat. La mise en place du M2M va permettre une surveillance en temps réel des paramètres environnementaux. Des dispositifs peuvent être installés dans des endroits difficiles d’accès avec des capteurs intégrés qui pourront surveiller et signaler les quantités des principaux polluants présents dans l’air. Il en est de même pour la surveillance de l’environnement des sols, de la biodiversité et des milieux aquatiques.

Lire aussi :  Comprendre ce qu'est un nom de domaine

Grâce au M2M, vous pouvez également détecter les fuites et les problèmes de sécurité de façon précoce. Les capteurs intelligents intégrés dans les dispositifs connectés peuvent en réalité détecter des anomalies susceptibles de prédire une éventuelle fuite ou un danger imminent. Cela vous permet ainsi de réaliser des interventions préventives.

Par ailleurs, le M2M garantit l’optimisation de la collecte et du traitement des déchets. Contrairement à la gestion manuelle des déchets, les nouvelles technologies permettent aux entreprises d’optimiser la gestion (tri, collecte et traitement) des déchets. Grâce à des solutions clés en main, des conteneurs peuvent par exemple recueillir des données de remplissage et de dangerosité avec un outil de visualisation et d’analyse de ces données.

Exemples de cas d’utilisation du M2M pour la gestion des déchets dangereux

Grâce à la carte M2M, les entreprises peuvent aujourd’hui mettre en place des bennes urbaines connectées. Celles-ci fournissent des informations sur le taux de remplissage, ainsi que sur la composition des déchets jetés. Grâce à ses informations, vous pourrez facilement savoir à quel moment il peut être judicieux de vider les bennes. Cela vous permet également de suivre les niveaux de contamination dans les sites de stockage, d’éviter les trajets inutiles et de diminuer les émissions de CO2.

Le M2M vous permet aussi d’assurer le contrôle des températures dans le transport des déchets dangereux et la surveillance des émissions de gaz nocifs dans les installations de traitement.

Comments are closed.